Aller au contenu
Accueil » Articles Santé » Câlins et hormones

Câlins et hormones

Câlins et hormones : Introduction

Câlins et hormones : quels sont leurs relations ?

Un bon câlin peut être une façon réconfortante et paisible de terminer une longue journée. Mais saviez-vous que les avantages des câlins pour la santé vont bien au-delà du sentiment de chaleur et de sécurité ?

Les câlins procurent bien évidemment une sensation de bien-être. En dehors de cette sensation de plaisir, les câlins font également du bien au corps et à la santé en général. 

L’effet bénéfique des câlins est lié en grande partie au fait que les câlins stimulent la production d’hormones spécifiques. Ces hormones sont l’ocytocine, et plusieurs neurotransmetteurs comme la dopamine et la sérotonine. Ces hormones sont produites dans le cerveau. Elles ont un impact positif sur le corps et son comportement.

L’ocytocine communique dans tout le corps et favorise l’empathie et la connexion humaine. Cette hormone favorise les fondements de l’attachement et du lien affectif. L’ocytocine joue également un rôle dans l’augmentation de nos niveaux de sérotonine et de dopamine. Ces dernières peuvent toutes deux accroître notre sentiment de bien-être. 

calins et hormones sur couple

Les câlins que vous faites à un être proche améliorent donc votre santé en jouant sur plusieurs hormones. Néanmoins, les humains ne sont pas les seuls à pouvoir procurer des effets bénéfiques avec des câlins. La chaleur et le réconfort physique d’un animal de compagnie peuvent absolument procurer les mêmes avantages physiologiques que les câlins humains. Encore plus incroyable, un simple câlin à un animal en peluche peut stimuler une production d’hormones comme l’ocytocine. Et cela déclenchera aussi des sentiments d’amour, de sécurité, de confort et de bien-être. Cela ne sera pas aussi fort qu’avec une personne, mais ça sera quand même bénéfique. 

Les hormones liées aux câlins 

Les hormones sont des substances chimiques qui coordonnent différentes fonctions de votre corps en transmettant des messages par le sang à vos organes, muscles et autres tissus. Ces signaux indiquent à votre corps ce qu’il doit faire et quand le faire. 

Les câlins libèrent des hormones de bien-être. Ceci se réalise lorsque nous nous touchons et bien sûr quand nous nous faisons des câlins. C’est également le cas quand nous nous embrassons ou que nous nous tenons simplement la main. Ces hormones comprennent l’ocytocine, la dopamine et la sérotonine.  

Nous allons ressentir plusieurs sentiments après la libération de ces hormones par le cerveau. Il s’agira des sentiments de bonheur, de relaxation, d’amélioration de l’humeur et de réduction des niveaux de dépression. Pas trop mal, non ? 

calins et hormones dans le cerveau

Il est donc logique que, lorsque nous nous sentons déprimés, un câlin puisse nous aider à nous détendre. La libération d’ocytocine et de sérotonine est maximale lorsque l’on fait un câlin ou une accolade pendant plus de dix secondes. 

Le câlin va également agir sur une autre hormone qui est le cortisol. Un câlin va pouvoir réduire la sécrétion du cortisol. Le cortisol est l’hormone du stress

L’ocytocine

Origine de l’hormone ocytocine

L’ocytocine est une hormone naturelle qui gère des aspects clés des systèmes reproducteurs féminin et masculin. Cette hormone gère également plusieurs aspects du comportement humain. Son taux sanguin augmente par exemple quand on fait des câlins. 

Votre hypothalamus fabrique l’ocytocine. Puis votre hypophyse postérieure la stocke et la libère dans votre circulation sanguine. L’hypothalamus est la partie du cerveau qui contrôle des fonctions comme la pression artérielle, le rythme cardiaque, la température corporelle et la digestion. L’hypophyse est une petite glande endocrine de la taille d’un pois, située à la base du cerveau, sous l’hypothalamus. 

formule chimique  hormone ocytocine

Rôles de l’hormone ocytocine

Les deux principales fonctions physiques de l‘ocytocine sont de faciliter l’accouchement et la lactation. L’ocytocine stimule les contractions utérines pendant le travail et l’accouchement. Elle favorise également les contractions du tissu mammaire pour faciliter la lactation après l’accouchement. 

L’ocytocine agit également comme un messager chimique dans votre cerveau et joue un rôle important dans de nombreux comportements humains et interactions sociales. Ces comportements sont : 

  • L’excitation sexuelle. 
  • La reconnaissance. 
  • La confiance. 
  • L’attachement romantique. 
  • Le lien entre le parent et le nourrisson. 

Les effets de l’ocytocine sur le cerveau sont complexes. Les scientifiques étudient actuellement le rôle de l’ocytocine dans diverses pathologies. Ces maladies sont : 

  • La toxicomanie. 
  • L’anorexie. 
  • L’anxiété. 
  • Les troubles du spectre autistique. 
  • La dépression. 
  • Trouble du stress post-traumatique (TSPT). 

Une autre caractéristique de l’ocytocine est sa nature composite. Plus vous libérez d’ocytocine en étant affectueux, plus vous avez envie de faire des câlins, de vous toucher et de vous tenir la main. C’est un effet boule de neige qui peut s’avérer très bénéfique. Ceci non seulement pour les relations amoureuses, mais aussi pour votre bien-être personnel à long terme et votre santé générale. 

Il est important de noter que les effets du toucher physique ou des câlins ne sont positifs que dans le cas d’une relation d’affection et non d’un contact non désiré. En fait, un contact physique non désiré peut avoir l’effet inverse en augmentant le taux de cortisol et le stress. 
Les niveaux d’ocytocine sont souvent plus élevés chez les femmes que chez les hommes. 

 L’ocytocine est parfois appelée « hormone du câlin » ou « hormone du bien-être » 

Autres hormones liées aux câlins

La dopamine

C’est l’hormone du plaisir qui permet à un individu de se sentir bien.  

La dopamine est un neurotransmetteur fabriqué dans votre cerveau. Elle joue un rôle en tant que « centre de récompense » et dans de nombreuses fonctions corporelles, notamment la mémoire, le mouvement, la motivation, l’humeur, l’attention et plus encore. Des niveaux élevés ou faibles de dopamine sont associés à des maladies comme la maladie de Parkinson, le syndrome des jambes sans repos et le trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité. 

La dopamine est un type de neurotransmetteur monoamine. Elle est fabriquée dans votre cerveau et agit comme un messager chimique, communiquant des messages entre les cellules nerveuses de votre cerveau et entre votre cerveau et le reste de votre corps. 

La dopamine agit également comme une hormone. Elle est fabriquée par votre glande surrénale, une petite glande en forme de chapeau située au sommet de chacun de vos reins. La dopamine est également une neurohormone libérée par l’hypothalamus dans votre cerveau. 

formule chimique  hormone dopamine

La dopamine est connue comme l’hormone de la « sensation de bien-être ». Elle vous donne une sensation de plaisir. Elle vous donne également la motivation de faire quelque chose lorsque vous ressentez du plaisir. 

La dopamine fait partie de votre système de récompense. Ce système est conçu, du point de vue de l’évolution, pour vous récompenser lorsque vous faites les choses que vous devez faire pour survivre. Ça concerne le fait de manger, boire, rivaliser pour survivre et vous reproduire. En tant qu’êtres humains, nos cerveaux sont câblés pour rechercher des comportements qui libèrent de la dopamine dans notre système de récompense. Lorsque vous faites quelque chose de plaisant, votre cerveau libère une grande quantité de dopamine. Vous vous sentez bien et vous cherchez à retrouver cette sensation. 

La sérotonine

calins et hormones voie dopamine et sérotonine
Voie des hormones de la dopamine et de la sérotonine dans le cerveau humain

La sérotonine est l’hormone antidépressive qui élève l’humeur, contrôle l’anxiété et réduit le sentiment de solitude. 

La sérotonine est une substance chimique qui transmet des messages entre les cellules nerveuses du cerveau et dans tout le corps. Cette hormone joue un rôle clé dans des fonctions corporelles telles que l’humeur, la digestion, le sommeil, les nausées, la santé des os, la cicatrisation des plaies, la coagulation sanguine et le désir sexuel. Des taux de sérotonine trop faibles ou trop élevés peuvent entraîner des problèmes de santé physique et psychologique. 

La sérotonine, également connue sous le nom de 5-hydroxytryptamine (5-HT), est un neurotransmetteur monoamine. Elle agit également comme une hormone. 

En tant que neurotransmetteur, la sérotonine transmet des messages entre les cellules nerveuses de votre cerveau (système nerveux central) et dans tout votre corps (système nerveux périphérique). Ces messages chimiques indiquent à votre corps comment fonctionner. 

La sérotonine joue plusieurs rôles dans votre corps, notamment en influençant l’apprentissage, la mémoire, le bonheur ainsi qu’en régulant la température corporelle, le sommeil, le comportement sexuel et la faim. On pense qu’une quantité insuffisante de sérotonine joue un rôle dans la dépression, l’anxiété, la manie et d’autres problèmes de santé.  

Les câlins auront un rôle positif sur les taux sanguins de cette hormone. Donc, un câlin est bon pour le moral…entre autres. 

Le cortisol

Le cortisol est une hormone stéroïde (glucocorticoïde)fabriquées par vos glandes surrénales. Ces dernière sont des glandes endocrines situées au-dessus de vos reins. Cette hormone affecte de nombreux aspects de votre corps et aide principalement à réguler la réponse de votre corps au stress.  

formule chimique cortisol

Les glucocorticoïdes sont un type d’hormone stéroïde. Ils suppriment l’inflammation dans tous les tissus de votre corps et contrôlent le métabolisme de vos muscles, de vos graisses, de votre foie et de vos os. Les glucocorticoïdes affectent aussi les cycles veille-sommeil.  

Cette hormone stéroïde (cortisol) est une hormone essentielle qui affecte presque tous les tissus et organes de votre corps. Il joue de nombreux rôles importants, notamment : 

  • Réguler la réponse de votre corps au stress. 
  • Il aide à contrôler l’utilisation des graisses, des protéines et des hydrates de carbone par votre corps, ou votre métabolisme. 
  • La suppression de l’inflammation. 
  • Régulation de la pression artérielle. 
  • Régulation du taux de sucre dans le sang. 
  • Aide à contrôler votre cycle veille-sommeil. 

Votre organisme surveille constamment votre taux de cortisol afin de maintenir des niveaux stables (homéostasie). Des taux de cortisol supérieurs ou inférieurs à la normale peuvent nuire à votre santé. 

Le cortisol est largement connu comme étant « l’hormone du stress ». Cependant, il a de nombreux effets et fonctions importants dans tout l’organisme, en plus de réguler la réponse au stress de votre corps. 

Un câlin augmente la production d’hormone ocytocine. Cette dernière réduit alors la sécrétion de cortisol, l’hormone du stress. Lorsque vous établissez un contact physique avec une personne qui vous est chère, les vannes de l’ocytocine s’ouvrent. La production de cortisol est alors réduite, ce qui entraîne un état de calme général.

Quels sont les avantages des câlins et des hormones impliquées ?

Les câlins auront au moins cinq principaux avantages pour la santé et amélioreront votre bien-être général. Et tout ceci grâce à l’action des hormones décrites ci-dessus. 

1. Vous pouvez améliorer votre sommeil grâce aux câlins 

amélioration sommeil et calins

Si vous avez besoin d’une meilleure nuit de repos, essayez une bonne séance de câlins avant de vous coucher. Pendant cette proximité physique, le cerveau libère de l’hormone ocytocine. Cette production d’ocytocine va contrecarrer la production de l’hormone du stress, c’est à dire le cortisol.

 Cette baisse du cortisol et l’augmentation de l’ocytocine favorisent les sentiments de sûreté, de sécurité et de relaxation. Tout cela facilite le sommeil. Avoir un niveau plus élevé d’ocytocine joue également un rôle dans le fait de faire moins de cauchemars. Donc si l’on veut mieux dormir, un bon câlin avec ses conséquences sur les hormones sera plus bénéfique qu’un somnifère ! 


2. Les câlins sont liés à la réduction du stress
 

femme stressée

L’ocytocine n’est pas la seule hormone responsable des bienfaits des câlins sur la réduction du stress. Nous pouvons également remercier la sérotonine. Je vous rappelle que la sérotonine est aussi appelée l’hormone du bonheur et qu’elle est sensible aux câlins.

Cette hormone favorise les sentiments de bonheur et de plaisir. Beaucoup de personnes sont malade du stress. Ceci est une réalité que les câlins peuvent atténuer le stress. Donc, si vous êtes très stressé, si vous avez le cafard ou si vous avez simplement eu une journée difficile, faites des câlins. Ces derniers peuvent améliorer votre humeur et vous permettre de vous sentir bien à nouveau. C‘est assez magique en fait ! 

3. Les câlins peuvent améliorer le fonctionnement de l’appareil digestif 

Plus nous faisons de câlins, plus nous produisons l’hormone sérotonine. Et plus nous produisons de sérotonine, plus nous sommes capables de digérer et de traiter les aliments. Cette hormone transmet des messages forts dans tout le corps lorsqu’elle est libérée dans la circulation sanguine, et en particulier dans l’intestin.

Lorsque la sérotonine s’accumule dans l’intestin, elle affecte de manière significative le fonctionnement digestif, la faim et la satiété. C’est pourquoi nous pouvons aimer la nourriture et le fait de manger. Lorsque l’on se sent déprimé, nous pouvons alors perdre notre appétit. Bien sûr, les câlins ne vont pas résoudre comme par magie un problème digestif. Mais un bon câlin pourra améliorer les choses en provoquant la production de certaines hormones (ocytocine et sérotonine). 


4. Les câlins peuvent servir à réduire la douleur
 

Les câlins peuvent parfois empêcher les signaux de douleur d’atteindre le cerveau. Cela vous aidera ainsi à mieux tolérer la douleur. Ceci s’explique en grande partie par le fait que l’ocytocine est un antidote à la douleur physique et émotionnelle.  De plus, nous diminuons notre sensibilité à la douleur lorsque nous sommes bien reposés et plus heureux.

5. Les câlins peuvent renforcer l’immunité 

La sérotonine est liée à la santé intestinale. Cette dernière est liée à l’immunité. Par conséquent, les câlins ont un impact sur notre système immunitaire. Notre immunité est renforcée lorsque la sérotonine est libérée. Cette libération hormonale peut nous aider à réduire le stress, à combattre les maladies, à réduire l’inflammation et à rester en bonne santé.  

protection immunitaire

Au-delà de la science des hormones, si nous faisons un câlin à quelqu’un, il s’agit probablement d’une personne qui nous est chère. Ces personnes devraient généralement nous rendre heureux. Lorsque nous nous sentons heureux et aimés, nous nous sentons en sécurité et enthousiastes face à l’avenir. Cet état d’esprit positif contribue à réduire le stress et la dépression, et évite un affaiblissement du système immunitaire. Prenez un moment pour faire un câlin à quelqu’un que vous aimez. Ceci donnera un coup de pouce à son système immunitaire. 

6. Autres actions 

Les câlins créent de meilleures relations entre les personnes. Le toucher physique est l’un des cinq moyens par lesquels nous exprimons notre amour ou souhaitons qu’il nous soit exprimé. Pour beaucoup, c’est plus important que les mots d’affirmation, les actes de service, les cadeaux ou le temps passé ensemble. 
 

Les câlins améliorent le lien entre la mère et l’enfant. Lorsque les mères ont un nouveau bébé, l’ocytocine est l’hormone qui est libérée dans le sang pour produire du lait maternel. Non seulement le bébé provoque la libération d’ocytocine. Mais comme la mère fait des câlins à son bébé, elle reçoit également des émotions favorisant aussi la production de l’hormone ocytocine. Tout cela réduira le stress et l’anxiété et augmentera les sentiments de bonheur. C’est très important pour la maman et le bébé.  Le contact peau à peau juste après l’accouchement et dans les heures et les jours qui suivent est un merveilleux moyen de créer des liens avec votre enfant. 

calin mere enfant

Un câlin stimule la santé cardiaque. Des études ont révélé qu’un câlin permettait de réduire davantage les niveaux de pression artérielle et la fréquence cardiaque. Les résultats indiquent que les câlins peuvent être bénéfiques pour la santé cardiaque. 

Câlins et hormones : Conclusion

Vous avez déjà entendu la phrase « Quand on est heureux, on est en bonne santé ». C’est bien vrai ! Lorsque nous sommes heureux, nous libérons des niveaux optimaux de sérotonine, d’ocytocine et de dopamine. Nous diminuons également la sécrétion de cortisol. Un bon câlin va donc agir sur plusieurs hormones avec des conséquences plus que positives sur le corps et l’esprit. 

Un câlin de 10 secondes aide le corps à lutter contre les infections, soulage la dépression et atténue la fatigue. 

Un câlin de 20 secondes réduit les effets néfastes du stress, baisse la tension artérielle et assure le bon fonctionnement du système cardio-vasculaire. 

Donc, ne vous privez pas : faites des câlins à volonté. Et dans le cas présent, c’est réellement une prescription médicale. 

Article écrit le 30 juin 2022 par Docteur santé

Cette page médicale est une source d’information comme bien d’autres et ne détient pas forcément la vérité absolue. Si cette page répond à des questions que vous vous posez, il est impératif cependant d’en parler secondairement à un médecin pour qu’il vous confirme et vous explique vos problèmes médicaux et leurs prises en charge. Internet est sans doute une source d’information très précieuse pour vous, mais seul un médecin (médecin traitant ou spécialiste) peut faire la part des choses et vous soigner correctement.

2 commentaires sur “Câlins et hormones”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.