Aller au contenu
Accueil » Articles Santé » Clairance de la créatinine

Clairance de la créatinine

schema reins

Introduction de la clairance de la créatinine

La clairance de la créatinine est un nom compliqué pour vous les patients. C’est un examen de base en médecine, quelle que soit la spécialité. Cet examen biologique réalisé en laboratoire d’analyses médicales consiste à déterminer la fonction rénale. C’est à dire en français de savoir comment fonctionnent vos reins.

La clairance de la créatinine est un excellent marqueur biologique, encore meilleur que le dosage de l’urée. Elle permet de savoir si vos deux reins sont en forme ou s’ils commencent à fatiguer. D’autant plus important, qu’une insuffisance rénale débutante est totalement asymptomatique au début et qu’elle est le plus souvent nettement améliorable. Ce dosage biologique purement rénal, détecte essentiellement une insuffisance rénale. Mais il sert également à surveiller la toxicité rénale de certains médicaments, et à adapter le dosage d’autres médicaments.

Calcul de la clairance de la créatinine

Physiologie

La créatinine est un déchet de l’organisme dont l’origine est la dégradation de la créatine musculaire.  Ceci découle de la destruction physiologique (c’est à dire dans le cas du fonctionnement du corps) des cellules musculaires. En effet, nos cellules passent leur temps à mourir et à se renouveler (c’est magique !). Cette substance est presque exclusivement éliminée dans les urines en étant filtrée par les reins.

Par conséquent, quand la créatine augmente dans le sang, c’est déjà souvent un indicateur d’insuffisance rénale. Le dosage sanguin de la créatinine s’appelle la créatininémie.

L’augmentation de la créatinine sanguine s’appelle l’hypercréatininémie et l’augmentation de la créatinine urinaire s’appelle l’hypercréatininurie. Cela devient compliqué je vous l’accorde, mais ce sont quelques notions de base afin d’y comprendre quelque chose. Ils ont vraiment un vocabulaire s’approchant du chinois ces médecins !!!

Mais ce n’est pas si simple, car le taux de créatine dans le sang est sous l’influence d’autres facteurs. Ce taux varie en fonction de l’activité physique de la personne, de son âge et de son sexe. Ce taux peut également varier s’il mange beaucoup de protéines ou dans le cas d’une variation de son poids. Si le patient présente d’autres maladies (la myopathie par exemple fait baisser le taux de créatinine dans le sang), ou s’il prend des médicaments au quotidien, le taux variera également.

Donc, on en revient à la clairance de la créatinine ou débit de filtration glomérulaire, qui est l’examen de référence. C’est l’examen de référence pour nous les médecins, pour vous dire à vous les patients comment marchent vos reins. Le terme glomérulaire vient de glomérule. Le glomérule est une formation de petits vaisseaux vasculaires rénaux. C’est là que se passe l’épuration du sang et la formation de l’urine.

Méthodes pour déterminer la clairance de la créatinine

formules mathematiques

Les principes

Il y a deux grandes façons de déterminer cette fameuse clairance de la créatinine. On se sert des dosages sanguins et urinaires, ou alors que du dosage sanguin. Dans les deux cas, on se sert également de formules mathématiques. Ces formules vont déterminer la clairance de la créatinine. Cette dernière donne le volume de sang que le rein est capable d’épurer en une minute. Et oui, et oui, c’est compliqué, on utilise des noms savants, de la biologie, et même des mathématiques. Mais rassurez-vous, un médecin même s’il est nul en mathématiques peut rester un très bon médecin. En effet, les calculs sont faits par les ordinateurs! 

Autre précision pour le calcul de la clairance de la créatinine, il faut impérativement connaître l’âge, la taille et le poids du patient. Ceci permet de procéder aux calculs mathématiques.

Les calculs les plus fréquents sont :

  • la méthode de calcul de la clairance de la créatinine selon cockroft,
  • le calcul de la clairance de la créatinine MDRD (Modification of diet in renal disease. Il ne manquait plus que l’anglais !).

Le taux obtenu va s’exprimer en millilitres/minute. C’est à dire combien de créatinine sera éliminée par le rein, les reins plus exactement car il y en a le plus souvent deux. Comment ça le plus souvent deux ? Ben oui, certaines personnes naissent avec un seul rein (agénésie rénale ou rein unique … je sais que vous aimez bien les termes médicaux compliqués). Le patient peut aussi être amené à se faire enlever un rein pour une maladie. Ce sera le cas pour un cancer du rein et aussi d’autres pathologies.

Utilisation du sang ou des urines ?

dosage de la clairance de la creatinine

Si on calcul la clairance de la créatinine avec simplement un dosage sanguin, c’est très facile. La prise de sang ne se fera pas à jeun, sauf si l’on mesure d’autres facteurs biologiques. Il faudra être à jeun si on dose par exemple la glycémie (taux de sucre dans le sang).

Si on calcul la clairance de la créatinine avec les urines, là c’est plus compliqué! Il faudra organiser un plan de bataille afin de réaliser cet examen dans les meilleures conditions. Non rassurez-vous, ce n’est pas si compliqué que ça et c’est indolore. Le problème est qu’il faut recueillir les urines pendant 24 longues heures. C’est ce qu’on appelle dans notre jargon médical les urines des 24 heures. Le laboratoire vous donnera un grand et beau bocal pour le recueil. Donc, soit vous restez chez vous pendant 24 heures, soit vous allez vous promener avec votre bocal de recueil. Ça peut être sympa de passer une soirée chez des amis avec ce pot, et surtout qu’ils ne croient pas que c’est un cadeau. Et le lendemain, on rapporte la récolte de pipi au laboratoire !

Résultats de la clairance de la créatinine

Critères pour interpréter une clairance de la créatinine 

Donc pour résumer, la clairance de la créatinine va dépendre :

  • de l’âge,
  • du poids,
  • de la taille,
  • du sexe,
  • du fonctionnement du cœur (je n’en ai pas parlé car on irait trop loin dans ce sujet, mais croyez-moi sur parole),
  • des traitements médicamenteux pris régulièrement.

Un adulte en bonne santé a une clairance de la créatine (ou débit de filtration glomérulaire DFG) comprise entre 80 et 120 ml/mn.

Classification du débit de filtration glomérulaire 

Pour faire simple, on peut diviser en cinq parties les résultats de la clairance de la créatinine (ou DFG):

  • DFG au-dessus de 90 ml/mn : fonction rénale parfaite
  • DFG entre 60 et 90 ml/mn : fonction rénale satisfaisante
  • DFG entre 30 et 60 ml/mn : insuffisance rénale modérée à moyennement sévère
  • DFG entre 15 et 30 ml/mn : insuffisance rénale sévère
  • DFG en dessous de 15 ml/mn : on arrive dans la zone de la dialyse rénale avec l’insuffisance rénale terminale. Dans ce cas, le traitement sera soit la dialyse (ou hémodialyse), soit la transplantation rénale (ou greffe rénale). On rentre donc dans les traitements très compliqués.
hemodialyse
Patient en hémodialyse

A noter qu’on a donc 3 stades d’insuffisance rénale. Ce sera vrai pour décrire une insuffisance rénale aigüe mais aussi pour décrire une insuffisance rénale chronique IRC. L’insuffisance rénale chronique est la plus fréquente des deux.

Autre petite précision, quand l’insuffisance rénale devient grave, il est vivement souhaitable de consulter un néphrologue (spécialiste en néphrologie). La néphrologie est la spécialité médicale s’occupant du fonctionnement des reins. Le néphrologue soigne les reins malades et les maladies rénales. D’autres spécialistes sont très à l’aise avec ces problèmes d’insuffisance rénale. En effet, leurs patients, ont leurs pathologies habituelles (hypertension artérielle, autres maladies cardiovasculaires comme l’insuffisance cardiaque par exemple, diabète, anémie, …). Et ces malades sont souvent atteintes d’une insuffisance rénale chronique associée.

consultation nephrologe

Que fait-on avec ses résultats de la clairance de la créatinine ?

Premières attitudes  

Première chose à relever, c’est que plus la clairance est basse, plus c’est mauvais! Les gens ont du mal à réaliser ça, car souvent en médecine, c’est l’inverse. Généralement, les dosages biologiques sont mauvais quand ça monte. Rien n’est simple dans ce monde impitoyable de la médecine.

Ensuite, il faut relativiser les chiffres, car la fonction rénale baisse avec l’âge. C’est inéluctable, et les reins vieillissent comme tous les organes. Donc si vous avez un DFG à 55 ml/mn à 45 ans ou alors à 85 ans, ça n’a pas du tout la même signification.

En dehors de l’âge, de nombreuses pathologies altèrent la fonction rénale et donc les chiffres de la clairance de la créatinine. Dans certain cas, on ne peut pas faire grand-chose. Mais dans la plupart des cas, on peut nettement améliorer la fonction rénale en utilisant des règles hygiéno-diététiques (les fameuses). Les médicaments sont également très efficaces la plupart du temps.

Autres attitudes

En plus des médicaments, on peut soulager les reins en ayant une alimentation équilibrée (c’est le cas également pour de nombreux organes). Le régime alimentaire devra :

  • être pauvre en sel (ou tout du moins pas trop riche),
  • faire attention à la consommation de protéines,
  • insister sur l’hydratation.

Autre chose importante, il faudra éviter absolument de prendre des médicaments néphrotoxiques (en français : médicaments toxiques pour les reins). Il faudra limiter le sucre. Pour les diabétiques, il faudra bien équilibrer la glycémie. Et pour finir, pensez à arrêter la cigarette (et oui, elle abime aussi les reins cette vipère) …

Beaucoup de pathologies provoquent une insuffisance rénale, et il existe beaucoup de solutions thérapeutiques pour l’améliorer. Je ne vais pas rentrer dans les détails. Ce n’est pas le sujet du jour. Vous trouverez facilement des informations supplémentaires dans les nombreux sites médicaux. L’insuffisance rénale est un vaste sujet largement publié et expliqué simplement.

Clairance de la créatinine : deux cas de figure

Sujets âgés

Chez les sujets vieillissants, la clairance de la créatinine est très souvent altérée. Elle se situe le plus souvent entre 30 et 60 ml/mn. Elle l’est la plupart du temps car il existe une altération des reins pour de multiples raisons. Parfois, la baisse du DFG est très limitée et est liée uniquement au fait que les gens ne boivent par assez … d’eau (j’ai pas dit du vin !). Les médecins généralistes et de nombreux spécialistes se battent au quotidien pour que leurs patients se mettent à boire plus. Il faut tout faire pour que ces derniers luttent contre la déshydratation. Ça paraît simple comme ça, mais en fait c’est un vrai challenge. On y mouille souvent sa chemise, un comble quand on parle de problèmes urinaires!

Les réflexions sont :

  • « Mais je bois beaucoup docteur ». Et vous demandez alors de préciser : « et bien au moins 2 verres par jour, et encore je fais des gros efforts, docteur. »
  • « Mais je n’ai pas soif, jamais ». En effet, physiologiquement, beaucoup de personnes perdent la sensation de soif en vieillissant. Donc il ne faut pas écouter son corps, mais il faut plutôt éduquer son cerveau pour vous forcer à boire.
  • « On est en été docteur, donc vous pouvez me croire, je fais de gros efforts. Je bois quand même 1 litre d’eau par jour » (alors qu’il fait 35° dehors !) …donc c’est vous dire !

Bonnes pratiques  

En dehors de cas particuliers, il est bien de boire 1,5 litres par jour en hiver, et 2 litres en été (de préférence de l’eau). Les cas particuliers seront quand on demande au patient de faire une restriction hydrique. Une restriction hydrique est le fait de limiter ses apports quotidiens en eau. C’est le cas par exemple lors d’une insuffisance cardiaque sévère.

Dans ma pratique quotidienne, les personnes ayant une clairance de la créatinine abaissée, sont toujours récompensées quand elles boivent plus. A ce moment là, elles voient leurs chiffres de DFG remonter dans la plupart des cas.

Autre point important, boire plus ne veut pas dire pour autant de devenir potomane. Pour info, la potomanie est le plus souvent une maladie psychiatrique avec une consommation excessive de liquide. Les personnes pourront parfois boire jusqu’à 25 litres d’eau par jour. Dans ces cas excessifs, on peut même en mourir, avec en quelque sorte une intoxication à l’eau !  Donc boire plus, c’est 1,5 à 2 litres par jour suivant les saisons et les efforts physiques.

Examens radiologiques nécessitant l’injection d’un produit de contraste

Une clairance de la créatinine sera demandée pour les examens radiologiques nécessitant l’injection d’un produit de contraste. Ce sera le cas notamment pour certains scanners et IRM. Pour information, un produit de contraste est une substance que l’on injecte dans le corps. Ce produit injecté permettra de mieux visualiser certaines parties du corps.

Pourquoi demande t’on ce dosage biologique dans ce cas ?  Le produit que l’on injecte dans le corps par voie intra-veineuse, peut parfois détériorer les reins. C’est encore plus vrai si le patient présente une insuffisance rénale. C’est pour cette raison que l’on s’assure avant la réalisation de l’examen radiologique, que les reins sont aptes à supporter l’injection. C’est tout simple en fait.

Conclusion

Pour finir, je vous accorde que l’article était un peu fastidieux à lire. Je vous remercie d’être arrivé jusqu’à son terme. Je sais en tant que médecin généraliste, que ce dosage de la clairance de la créatinine, est une source de nombreuses questions et d’interrogations pour vous. En effet, ce dosage biologique est très, très fréquemment demandé (voir toujours) en cas de prise de sang et d’urine. Ça fait partie de la routine du médecin, et vous aussi des patients.

La finalité est de pouvoir surveiller les reins. La chance que l’on a, c’est que ces deux magnifiques organes peuvent au final être très facilement surveillés avec une simple prise de sang. Donc il ne faut surtout pas s’en priver.

patient en train de boire

Et en conclusion, les reins sont des organes très précieux. Il faut s’évertuer à les protéger de multiples façons comme je vous l’ai expliqué. Mais surtout en prenant le médicament le plus simple du monde et le moins onéreux de l’univers : H2O.

Article publié le 25 mai 2022 par Docteur santé

Cette page médicale est une source d’information comme bien d’autres et ne détient pas forcément la vérité absolue. Si cette page répond à des questions que vous vous posez, il est impératif cependant d’en parler secondairement à un médecin pour qu’il vous confirme et vous explique vos problèmes médicaux et leurs prises en charge. Internet est sans doute une source d’information très précieuse pour vous, mais seul un médecin (médecin traitant ou spécialiste) peut faire la part des choses et vous soigner correctement.