Aller au contenu
Accueil » Articles Santé » Doigt à ressaut

Doigt à ressaut

douleur doigt a ressaut

Introduction 

Le sujet du jour est le doigt à ressaut. Rien que le titre donne une impression de bizarrerie. Cette pathologie est pourtant très fréquente et au final relativement facile à régler.  

Le doigt à ressaut est une affection d’un doigt qui provoque une douleur, une raideur et une sensation de blocage ou d’accrochage. Ces symptômes surviennent quand vous pliez et redressez le doigt atteint.    

Le doigt à ressaut est également appelé de plusieurs façons. On parlera de ténosynovite des fléchisseurs, de doigt à gâchette et de ténosynovite sténosante. On peut aussi parler de « trigger finger » (un peu d’anglais pour vous faire plaisir). Toutes ces dénominations pour dire la même chose ! Ah ces médecins… on ne les refera pas !  

L’annulaire et le pouce sont les doigts les souvent touchés par le doigt à ressaut. Les autres doigts peuvent aussi être atteints.   

  
Le doigt à ressaut (ou doigt à gâchette) est un état dans lequel l’un de vos doigts reste coincé dans une position pliée. Votre doigt peut se plier ou se redresser en un clin d’œil. Un peu comme une gâchette que l’on appuie et que l’on relâche… d’où le nom !   

Le doigt à ressaut se produit lorsque qu’il existe une inflammation d’un fléchisseur d’un doigt. Cette inflammation rétrécit l’espace à l’intérieur de la gaine qui entoure le tendon du doigt affecté. Tout ceci provoquera un accrochage douloureux en flexion (doigt plié) responsable du ressaut (ou gâchette). Cela peut être plus ou moins douloureux.  

Les personnes dont le travail ou les loisirs nécessitent des actions de préhension (action de prendre ou saisir) répétitives ont un risque plus élevé de développer un doigt à ressaut. Cette affection est également plus fréquente chez les femmes et chez les personnes atteintes de diabète. 
 

Anatomie de la main

tendons de la main

Pour comprendre le phénomène du doigt à ressaut, il faut un peu se pencher sur l’anatomie de la main. Les tendons extenseurs et les tendons fléchisseurs représentent la majorité des tendons de la main. Ce sont les tendons extenseurs qui nous intéressent par rapport au doigt à ressaut.   

Les tendons fléchisseurs sont de longues structures en forme de cordon qui relient les muscles de l’avant-bras aux os des doigts. Ainsi, lorsque les muscles se contractent, les tendons fléchisseurs permettront aux doigts de se plier. C’est de la mécanique, tout simplement !   

Chacun des tendons fléchisseurs passe par un tunnel dans la paume de la main et dans les doigts. Cette disposition lui permet de glisser en douceur lorsque le doigt se plie et se redresse. Ce tunnel s’appelle la gaine du tendon. La gaine du tendon s’attache aux os des doigts et maintient le tendon fléchisseur en place lors de ses déplacements.   

Le long de la gaine du tendon, des bandes de tissu appelées « poulies » maintiennent les tendons fléchisseurs près des os des doigts. Et les tendons passent par ces poulies lorsque le doigt bouge. Une poulie est particulièrement en cause. C’est la « poulie A1 », située à la base du doigt. En effet, c’est la poulie qui est le plus souvent impliquée dans le doigt à ressaut.   

C’est là que l’on se rend compte que la machinerie humaine est vraiment complexe et au final, très fascinante. Pour ces tendons, on dirait une machine avec des câbles, des gaines, des poulies…   

Un schéma de ces tendons fléchisseurs de la main seront plus parlant pour vous

Physiopathologie du doigt à ressaut 

Chez un patient souffrant d’un doigt à ressaut, la poulie A1 s’enflamme ou s’épaissit (elle s’abîme en clair). Ceci va rendre plus difficile le glissement du tendon fléchisseur à travers cette poulie lorsque le doigt se plie.  

Avec le temps, le tendon fléchisseur peut également s’enflammer à son tour, et développer un petit nodule à sa surface. Et oui, rien n’est simple ! Un nodule est une petite boule qui se forme à la surface d’un organe, ou à l’intérieur de ce dernier. Dans le cas du doigt à ressaut, le nodule ressemblera à une “bosse” à la surface du tendon. Lorsque le doigt se plie et que le nodule passe dans la poulie, il y a une sensation d’accrochage ou de claquement. Cette sensation est souvent douloureuse. Le nodule épaissi du tendon fléchisseur heurte la poulie A1, ce qui rend difficile le redressement du doigt. C’est logique, car à ce moment-là, le diamètre du tendon est augmenté à cause du nodule. Et forcément, il y a moins de place pour passer dans la poulie. C’est mécanique en fait ! 

Si vous avez compris ça, vous avez compris ce qu’est un doigt à ressaut. 

Dans les cas graves de doigt à ressaut, le doigt se bloque et reste coincé dans une position pliée. Parfois, le patient doit utiliser son autre main pour redresser le doigt. De nombreux patients m’ont déjà décrit cette situation causasse. Mais en fait, ce n’est pas très marrant au final, car cela peut être bien douloureux. 

Causes et facteurs de risque 

Bien que les causes du doigt à ressaut ne soient pas bien connues, plusieurs facteurs peuvent augmenter votre risque de développer cette affection.  

Il s’agit notamment de : 

  • Maladies sous-jacentes. Le doigt à ressaut est plus fréquent chez les personnes souffrant de certaines maladies, comme le diabète et la polyarthrite rhumatoïde. 
  • Activités manuelles soutenues. Une utilisation intensive des doigts et du pouce peut provoquer avec le temps un doigt à ressaut. Les efforts intenses et répétés vont au fur et à mesure enflammer le tendon fléchisseur en cause. 
  • Votre sexe. Et oui, une fois de plus, il peut rentrer en ligne de compte. Le doigt à ressaut est plus fréquent chez les femmes. 
  • Un antécédent de chirurgie du syndrome du canal carpien. En effet, le doigt ressaut peut être une complication associée à la chirurgie du syndrome du canal carpien. Ceci en particulier au cours des six premiers mois suivant l’opération. 

Symptômes du doigt à ressaut 
 

Les symptômes du doigt à ressaut apparaissent souvent sans qu’il y ait eu de blessure. Ils peuvent survenir aussi après une période d’utilisation intensive ou prolongée de la main. Les activités de pincement et de préhension sont souvent responsables de cette pathologie. C’est difficile de modérer le fait de prendre des objets. Par contre, faites un effort pour moins pincer vos proches !  

Les symptômes du doigt à ressaut peuvent être : 

  • Une bosse à la base du doigt, du côté de la paume de la main (partie de la main située en dedans). Cette bosse sera gênante, voire douloureuse. On pourra parfois ne retrouver qu’une simple sensibilité. 
  • Une sensation d’accrochage, d’éclatement ou de verrouillage lors du mouvement du doigt. D’autres parleront de cliquetis et de claquements. Voyez…on est dans la diversité totale !  
  • Une douleur lorsque vous voulez plier ou redresser le doigt.  
  • La raideur et le blocage ont tendance à s’aggraver après des périodes d’inactivité, par exemple au réveil le matin. 
  • Le doigt se coince ou se bloque en position pliée, puis se redresse soudainement. D’où le ressaut !  
  • Dans les cas graves, le doigt concerné peut se bloquer en position pliée.   

Le doigt à ressaut peut toucher n’importe quel doigt, y compris le pouce. On peut avoir plusieurs doigts affectés à la fois. Les deux mains sont parfois atteintes en même temps. Les symptômes du doigt à ressaut sont généralement plus intenses le matin. Ça surviendra alors lorsque vous saisirez fermement un objet ou lorsque vous redresserez votre doigt. 

Examen clinique et diagnostic 

Et voilà, depuis quelques temps, votre doigt vous joue des tours. Il présente un ou plusieurs symptômes que l’on a déjà décrits. Donc, vous avec peut-être un doigt à ressaut. Le problème est que cela ne partira pas tout seul ! Il faut donc vous décider à consulter votre médecin préféré. 

Votre médecin sera en mesure de diagnostiquer un doigt gâchette en parlant avec-vous de vos symptômes. Si vous décrivez bien ce qui vous arrive, le médecin aura vite un doute concernant un doigt à ressaut. L’examen clinique de votre main confirmera le diagnostic. En général, des radiographies ou d’autres examens ne sont pas nécessaires pour diagnostiquer le doigt à ressaut

Au cours de l’examen clinique, votre médecin recherchera : 

  • Une sensibilité au-dessus de la gaine du tendon fléchisseur dans la paume de votre main. 
  • Un épaississement ou un gonflement de la gaine du tendon. 
  • Il palpera également la paume de votre main pour vérifier la présence éventuelle d’une masse. Si la bosse est associée au doigt à ressaut, elle se déplacera lorsque le doigt bougera. En effet, la bosse est une zone de gonflement d’une partie du tendon qui fait bouger le doigt (mais on l’a déjà dit, il faut suivre !) 
  • Un déclenchement lorsque vous pliez et redressez votre doigt. 

C’est un examen clinique qui n’est pas très compliqué au final ! 

Une petite précision, pour un cas relativement rare de doigt à ressaut. Consultez immédiatement un médecin si l’articulation de votre doigt est chaude et enflammée, car ces signes peuvent indiquer une infection. Personnellement, je n’ai jamais vu un cas pareil. 
 

Traitement du doigt à ressaut 

Le traitement du doigt à ressaut varie en fonction de sa gravité et de sa durée. Il sera souvent médical et parfois chirurgical. 

Médical  

Traitements sans médicament

attelle doigt a ressaut

Le traitement initial d’un doigt à gâchette est généralement non chirurgical.   

Le repos est le premier traitement que votre médecin va vous prescrire. En plus, ça ne coute pas un sou (ou un euro), pour la sécurité sociale. Le fait de reposer votre main et d’éviter les activités qui l’aggravent peut suffire à résoudre le problème.  

Votre médecin vous prescrira assez souvent une attelle. Le port de cette attelle se fera la nuit. Le principe de ce traitement est de maintenir le doigt ou le pouce atteint, dans une position droite pendant le sommeil. C’est une technique assez efficace. La durée préconisée est généralement de six semaines.  

Votre thérapeute (et oui, votre médecin est aussi votre thérapeute) va aussi pouvoir vous prescrire de la rééducation. Des exercices d’étirement doux peuvent aider à réduire la raideur et à améliorer l’amplitude des mouvements du doigt concerné. A faire de préférence avec un kinésithérapeute spécialiste de la main. Çe sera plus efficace.  

Traitements avec médicaments  

Le médecin traitant va pouvoir aussi dégainer son ordonnancier afin de prescrire des médicaments (ou dégainer son ordinateur s’il est moderne). Les médicaments seront des antalgiques (comme le paracétamol par exemple) et les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Ces médicaments pourront aider à soulager la douleur et l’inflammation.  

infiltration doigt a ressaut

Votre médecin pourra parfois prescrire la réalisation d’une infiltration (chez un radiologue ou chez un spécialiste de la main). Le produit utilisé sera un stéroïde (corticostéroïde, ou cortisone). La cortisone est un produit anti-inflammatoire qui peut être injecté dans la gaine du tendon à la base du doigt à ressaut. Une injection de stéroïde peut faire disparaitre le problème de doigt à ressaut sur une période d’un jour à plusieurs semaines. Si les symptômes ne s’améliorent pas avec le temps, une deuxième injection peut être effectuée. Si deux injections ne règlent pas le problème, une intervention chirurgicale peut être envisagée. Petite parenthèse, on ne fait jamais plus de deux infiltrations de corticoïdes. Et c’est généralement vrai pour les injections effectuées dans d’autres parties du corps.  

Et pour finir, on va ajouter un petit bémol. Les injections de stéroïdes ont moins de chances d’être efficaces chez les patients diabétiques, mais peuvent néanmoins permettre d’éviter la chirurgie. Par contre, elles peuvent provoquer une augmentation à court terme de la glycémie, de sorte que les patients diabétiques doivent surveiller leur taux de glucose après l’injection. 

Chirurgical 

chirurgien operant doigt a ressaut

Modalités  

Si votre doigt à ressaut ne s’améliore pas avec un traitement non chirurgical, se pose alors la question d’une éventuelle intervention chirurgicale. La chirurgie est facultative. L’intensité de la douleur ou de la perte de fonction de votre doigt justifiera ou non une intervention chirurgicale. Une intervention chirurgicale sera nécessaire si votre doigt ou votre pouce reste bloqué en position de flexion ou de pliage. Elle aura pour but d’éviter une raideur permanente et le handicap qui va avec.  

Le but de l’intervention est de libérer la poulie A1 qui bloque le mouvement du tendon. Cette libération permettra au tendon fléchisseur de glisser plus facilement dans la gaine du tendon.   

En général, l’intervention du doigt à ressaut se déroule en ambulatoire, avec une injection d’anesthésique local pour engourdir la zone à opérer. Ceci veut dire que vous rentrez le matin (ou l’après-midi) à l’hôpital et que vous ressortez quelques heures après. Il ne faudra pas conduire après l’intervention….mais c’est une évidence pour vous, j’en suis sûr !  

chirurgie doigt a ressaut

L’intervention consiste à faire une petite incision ouverte dans la paume de la main ou à l’aide de la pointe d’une aiguille. Le chirurgien libérera la poulie A1 en la sectionnant (plus ou moins). Ce geste permettra que le tendon fléchisseur puisse glisser librement. Bien que les poulies aient une fonction importante dans la main, la libération de la poulie A1 ne devrait pas causer de problèmes à l’avenir.  

Complications  

Des complications peuvent survenir avec tout type de chirurgie, y compris celle du doigt à ressaut. Votre chirurgien discutera des risques avec vous avant l’opération et prendra des mesures spécifiques pour aider à prévenir les complications. Mais ça, ce sont les blablas habituels avant tout type d’interventions chirurgicales.  

Les complications les plus fréquentes après une intervention chirurgicale pour un doigt à ressaut sont les suivantes :  

  • Une raideur persistante dans le doigt concerné.  
  • L’impossibilité de redresser le doigt concerné. Si vous n’étiez pas en mesure de redresser complètement votre doigt avant l’opération, il se peut que vous ne puissiez plus le faire par la suite.    
  • Douleur ou gonflement temporaire à l’endroit de l’opération.  

Les complications les moins fréquentes sont les suivantes :  

  • Un blocage ou un claquement persistant. Cela peut indiquer qu’il faut libérer une plus grande partie de la poulie. Un autre problème dans votre doigt peut aussi favoriser la persistance du problème. 
  • Dans un petit nombre de cas, le tendon peut s’écarter de l’os, ce qui réduit l’amplitude du mouvement. Ce phénomène se produit lorsque l’une des poulies les plus importantes est relâchée.  
  • Les infections. Si toutes les précautions d’asepsie sont effectuées, elles sont rares. 
  • Lésion du nerf digital. Cela peut entraîner un engourdissement ou des picotements le long d’une partie du doigt.   

Mais rassurez-vous, je vois souvent des doigts à ressaut. Le traitement médical est très souvent suffisant. Pour les cas chirurgicaux, je n’ai jamais vu de catastrophes secondairement. Encore faut-il choisir le bon chirurgien ! Mais ça c’est facile. Demandez conseil à votre médecin traitant pour cela. 

Conclusion 

Voilà donc un sujet assez méconnu du grand public, ce doigt à ressaut. Pourtant, c’est une pathologie très fréquente. C’est une pathologie de “fin de consultation”, au moment de partir du cabinet. « Ah! au fait docteur, j’ai mon doigt qui me fait mal et qui a tendance à se bloquer ».  

Le mécanisme de survenue du doigt à ressaut est assez simple à comprendre, tout du moins je l’espère après avoir lu cet article.  

Le traitement du doigt à ressaut n’est généralement pas très compliqué. Il reste souvent médical.  

Pour les patients opérés, les suites sont généralement simples. On recommande à la plupart des patients de bouger leur doigt immédiatement après l’opération.  

Bien que l’incision se cicatrise en quelques semaines, il faut compter de 4 à 6 mois pour que le gonflement et la raideur de la main, des doigts ou du pouce disparaissent complètement. De toutes les façons, le chirurgien ne vous laissera pas seul dans la nature. Il vous verra à plusieurs reprises après l’intervention de votre doigt à ressaut pour surveiller la guérison.  

Le pronostic du doigt à ressaut opéré est très bon. Il est possible que l’amplitude du mouvement ne revienne pas complètement si une contracture ou une perte de mouvement était présente avant l’intervention. 

Article écrit le 3 mai 2022 par Docteur santé

Cette page médicale est une source d’information comme bien d’autres et ne détient pas forcément la vérité absolue. Si cette page répond à des questions que vous vous posez, il est impératif cependant d’en parler secondairement à un médecin pour qu’il vous confirme et vous explique vos problèmes médicaux et leurs prises en charge. Internet est sans doute une source d’information très précieuse pour vous, mais seul un médecin (médecin traitant ou spécialiste) peut faire la part des choses et vous soigner correctement.