Aller au contenu
Accueil » Articles Santé » Fracture de la rotule

Fracture de la rotule

Une fracture de la rotule, également appelée fracture de la patella, est une blessure de l’os de forme triangulaire situé à l’avant du genou. C’est l’une des fractures courantes du genou et elle peut se produire à la suite de diverses activités. Ces activités comprennent les blessures liées au sport, les accidents de la route, les chutes et les coups directs au genou.  

fracture rotule chez jeune adulte

La gravité de la fracture peut aller d’une simple fissure de l’os à une fracture complète. Une fracture complète peut entraîner l’éclatement de l’os. Le traitement d’une fracture de la rotule peut impliquer l’immobilisation du genou et/ou une réparation chirurgicale. La rééducation est également une partie importante du traitement pour retrouver la force, la souplesse et l’amplitude des mouvements du genou. 
Il n’y a pas de données précises sur le nombre annuel de fractures de la rotule en France. Cependant, on estime que les fractures de la rotule représentent environ 1% des fractures.  

Je voulais parler de ce sujet des fractures de la rotule. En effet, ce n’est pas un sujet très populaire. Mais on en voit quand même de temps en temps au cabinet. D’où l’importance de savoir que ça existe. Et d’où l’importance de ne pas hésiter à faire des radiographies en cas de chute sur la rotule pour ne pas passer à côté d’une fracture. Parfois, on peut encore marcher correctement malgré la fracture de la rotule. Il faut rester vigilant face à une possible mauvaise surprise concernant sa patella! Personnellement, je conseille toujours de faire une radiographie en cas de traumatisme osseux, quelle que soit la localisation. Au moins, on ne se trompe jamais ! 
 

Pour bien comprendre la fracture de la rotule, c’est bien d’avoir quelques notions d’anatomie

anatomie de la rotule

La rotule est également appelée “patella”. C’est un petit os sésamoïde. Un os sésamoïde est un petit os rond qui s’insère dans un tendon ou une capsule articulaire. Ceci contribue à augmenter l’effet de levier du tendon. Ces os se trouvent généralement dans les pieds, les poignets et les genoux.  

patella et fracture rotule

La rotule est un os plat et triangulaire. Elle est située à la partie antérieure du genou et est articulée avec le fémur. Elle permet les mouvements de flexion-extension et participe à la constitution du squelette du genou. Le cartilage recouvre sa face articulaire et elle se situe entre le tendon du muscle quadriceps fémoral et le tendon patellaire. Elle a deux faces (antérieure et postérieure), trois bords (supérieur, médial et latéral) et un sommet (apex). Le sommet se situe au point de rencontre des bords latéral et médial et donne insertion au ligament patellaire. La face antérieure est globalement convexe et la face postérieure présente une surface articulaire de forme quadrilatère. 

…, voilà, ça suffira pour déjà, vous sentir un peu plus savant !

Une fracture de la rotule est une blessure courante qui peut être très douloureuse et invalidante. Elle est généralement causée par un choc direct sur le genou, une chute ou une torsion.  
Si le genou est gonflé, douloureux ou semble déformé, essayez de bouger le moins possible. Appliquez un pack froid si vous en avez la possibilité, afin de réduire le gonflement. Et pour finir, il sera temps de consulter un médecin rapidement. Consultez de préférence votre médecin traitant si possible. Il aura largement la compétence pour prendre en charge cette fracture de la rotule. Et si elle est complexe, il saura faire jouer son réseau de médecin spécialiste, et vous orienter rapidement vers un orthopédiste. Si votre médecin est indisponible, allez dans une permanence médicale. Le médecin que vous verrez alors aura souvent une formation de médecin urgentiste. Ou sinon, rendez-vous aux urgences proches de chez vous, en ayant fait le méga-plein de patience au préalable !  

Douleur : La douleur est généralement le premier signe d’une fracture de la rotule. Elle est généralement ressentie comme une sensation aiguë ou lancinante à l’avant du genou. La douleur peut être intense et s’accompagner d’un gonflement et d’une ecchymose. 

Gonflement : Le gonflement autour du genou est un autre symptôme fréquent d’une fracture de la rotule. L’enflure peut être légère ou grave, selon la gravité de la fracture.  

gonflement genou chez une femme

Ecchymose : Une ecchymose est une décoloration et un gonflement de la peau. Elle est causée par le choc qui brise les petits vaisseaux sanguins situés sous la peau. Ceci entraine une accumulation de sang sous la surface de la peau. 

Raideur : Il est fréquent de ressentir une raideur dans le genou après une fracture de la rotule. Cette raideur peut limiter l’amplitude des mouvements et rendre difficile le redressement du genou. 

Instabilité : L’instabilité du genou est un autre signe de fracture de la rotule. Le genou peut être instable ou donner l’impression de « céder » lorsqu’on y met du poids. 
 

Déformation : La rotule peut être visiblement déformée par la fracture. Elle peut sembler  » déplacée  » ou il peut y avoir une bosse ou un creux visible sur la rotule. 
 

Amplitude de mouvement limitée : L’amplitude de mouvement du genou peut être limitée en raison de la fracture. Il peut être difficile ou douloureux de plier ou de redresser complètement le genou. 

Engourdissement de la jambe 

– Sensation de claquement ou de grincement lorsque le genou bouge  

– Difficulté à porter du poids sur le genou blessé 

Vous avez la chance j’imagine, d’avoir un excellent médecin traitant. Et si c’est le cas, gardez-le, car un médecin traitant devient une espèce rare ! Rien qu’en vous examinant minutieusement, ce dernier pourra déjà avoir un fort doute au sujet d’une possible fracture de la rotule. Mais il devra malgré tout vous prescrire des examens complémentaires. Ces derniers serviront à confirmer le diagnostic de fracture de la rotule. Confirmer le diagnostic si ce dernier est douteux. Confirmer aussi le degré d’atteinte de la rotule notamment pour savoir si le traitement devra être chirurgical ou non. 

radiographie fracture rotule

La radiographie est la méthode d’imagerie la plus couramment utilisée pour diagnostiquer les fractures de la rotule. Cet examen fournit une vue détaillée de l’os et des tissus environnants et permet d’identifier d’éventuelles fractures, luxations ou autres blessures. En plus, ça reste un examen extrêmement simple à réaliser chez votre radiologue préféré

 
Le scanner fournit une vue plus détaillée de l’os et des tissus environnants qu’une radiographie. On utilise cet examen pour évaluer l’étendue de la fracture et identifier toute blessure associée. Bien évidemment, c’est un peu plus compliqué à organiser qu’une simple radiographie. Mais cela reste malgré tout relativement accessible et dans des délais acceptables. 

médecin traumatologue

 
L’IRM est une technique d’imagerie non invasive qui fournit une vue encore plus détaillée de l’os et des tissus environnants. Cet examen identifie toute blessure rotulienne associée aux tissus mous ou à toute autre lésion osseuse. C’est un examen plus lourd et complexe à réaliser. Il est réservé dans les “fracas” importants de la rotule et du genou. 

 
Radios, scanner et IRM sont les examens les plus fréquents. On peut aussi parfois réaliser échographie, scintigraphie osseuse, arthrographie … 
 

Le traitement des fractures de la rotule comprend généralement une immobilisation, l’utilisation d’antalgiques et une rééducation. Selon la gravité de la blessure, une intervention chirurgicale peut également être nécessaire. 

L’immobilisation est la première étape du traitement d’une fracture de la rotule. Ça semble évident, mais c’est souvent bien de rappeler les évidences. 

L’immobilisation permet de réduire le risque d’autres lésions du genou et de soulager la douleur. Ça limite aussi le gonflement du genou. La première chose à réaliser sera donc de mettre le blessé au repos. Selon la gravité de la fracture, le médecin peut recommander une immobilisation à l’aide d’une orthèse, d’une attelle ou d’un plâtre. En pratique, surtout en médecine générale, on commencera souvent par l’utilisation d’une attelle de genou. Cette dernière se trouve facilement en pharmacie ou en magasin d’orthopédie médicale. Le port d’une attelle de genou va aider à maintenir le genou immobile et à assurer sa stabilité.  

attelle et fracture de la rotule

On pourra aussi surélever le genou au dessus du cœur. Ceci va aider à réduire le gonflement du genou et la douleur. Il suffira de placer le genou sur quelques oreillers ou utiliser un fauteuil inclinable pour obtenir une position plus confortable.  

Il faudra aussi appliquer de la glace sur le genou. Ceci aidera à réduire le gonflement et la douleur du genou. Enveloppez alors de la glace dans une serviette humidifiée. Appliquez-la sur le genou pendant 15 minutes à la fois, jusqu’à 3 fois par jour. Attention à ne jamais mettre de la glace directement au contact de la peau. Cela pourrait provoquer des brulures, voire même un ulcère. J’ai déjà vécu cette expérience avec des patients. Vous avez une blessure, et vous vous retrouvez en plus avec un trou dans la peau (ulcère) provoqué par le froid intense ! 

Les premiers seront les antalgiques (anti-douleurs). Une fracture de la rotule est souvent assez, voire très douloureuse. C’est toujours bien pour le patient de réduire sa douleur. Il se sentira soulagé bien sûr ! C’est déjà une bonne chose. Et la prise en charge ultérieure s’en trouvera aussi plus facile à réaliser. 

anti-inflamatoire médicaments

Si l’œdème (le gonflement) et l’inflammation du genou sont très importants, on pourra utiliser des anti-inflammatoires. 

Si la fracture de la rotule s’accompagne d’une plaie cutanée ou d’une excoriation, il faudra aussi s’en occuper. Pensez à nettoyer la plaie ou la lésion cutanée et à la protéger par un simple pansement. Petite parenthèse : Une excoriation est une lésion cutanée superficielle causée par le frottement ou le grattage de la peau. Cela peut également se produire lorsque la peau est en contact avec des surfaces rugueuses ou irritantes. Les excoriations sont généralement caractérisées par des rougeurs, des cloques, des croutes et des douleurs. 

traitement d'une plaie

Assez souvent, le médecin prescrira un traitement anticoagulant. L’anticoagulant va réduire le risque de faire une phlébite. Une fracture de la rotule peut provoquer un risque de phlébite par la formation d’un caillot sanguin autour du site de la fracture. L’immobilisation et l’arrêt de la marche peuvent aussi entraîner un risque important de développer une phlébite. Ceci dépend entre autres de l’âge du patient, de sa possibilité à se déplacer un minimum avec une attelle de genou, du type de fracture de la rotule …Tout ça pour dire qu’il est hors de question de se retrouver avec une phlébite, éventuellement une embolie pulmonaire, en plus de sa fracture de la rotule ! Ce n’est pas autorisé !

Un autre outil est indispensable en cas de fracture de la rotule. Si la fracture n’est pas chirurgicale, il faudra utiliser des cannes anglaises. En effet, il faudra pouvoir se déplacer malgré la présence de l’attelle de genou, voire d’un plâtre. Tout ceci sera beaucoup plus aisé avec des cannes anglaises. Vous en déduisez donc qu’on autorise l’appui très rapidement dans ce type de fracture. Et vous avez raison, mais avec la condition de marcher en utilisant l’attelle de genou ! Et ce pendant environ 4 à 6 semaines. Ce cas de figure concerne les fractures simples sans déplacements. 

rééducation lors d'une fracture de la rotule

Une rééducation sera aussi rapidement mise en place. Mais on en reparlera un peu plus tard. En effet, la rééducation sera à effectuer, que la fracture de la rotule soit médicale ou chirurgicale. 

Dans les cas graves, une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour réparer la fracture de la rotule. Le type de chirurgie dépend de la gravité de la fracture et peut impliquer l’utilisation de broches, de vis ou de plaques pour stabiliser le genou. 

Je ne vais pas entrer dans les détails concernant la chirurgie des fractures de la rotule. J’en suis désolé pour les puristes. Mais le sujet deviendrait beaucoup trop complexe. 

technique chirurgicale fracture rotule

Sachez malgré tout qu’il existe de nombreuses techniques chirurgicales en fonction du type de fracture de la rotule. Le chirurgien réalisera une ostéosynthèse pour réduire le foyer de fracture. L’ostéosynthèse est une technique chirurgicale qui consiste à fixer des os cassés ou des fragments d’os fracturés afin de favoriser la guérison. Elle peut impliquer l’utilisation de plaques, de vis, de fils, de broches ou de tiges pour maintenir les os en place. Pour la rotule, le chirurgien pourra même utiliser du fil métallique pour réaliser l’ostéosynthèse ! 

En plus des os cassés, il faudra parfois aussi réparer le tendon rotulien. 

On pourra aussi quelque fois réaliser une arthroscopie afin de retirer des petits fragments de la fracture. 

On peut avoir besoin de remplacer la rotule endommagée par une rotule artificielle dans de rares cas. 

Il existe pleins d’autres techniques chirurgicales concernant les fractures rotuliennes…mais on en restera là ! 

Une fois la fracture guérie, le patient devra commencer un programme de rééducation pour retrouver l’amplitude des mouvements et la force du genou. Ce programme peut inclure une thérapie physique, des exercices de renforcement musculaire et des étirements. 

rééducation fracture rotule

La rééducation concerne autant les fractures de la rotule qui ont été opérées que les fractures qui n’ont bénéficiées que d’un traitement médical. 

Je vais vous donner une liste de complications possibles suite à une fracture de la rotule. Ces complications restent toujours possibles, mais dans l’immense majorité des cas, la rotule se répare bien sans séquelles. 

Voici la liste des complications possibles : 

– Altération de la mobilité et de l’amplitude des mouvements du genou concerné. Avec à la clef une raideur articulaire et une atrophie musculaire de la jambe concernée. 

– Douleur, sensibilité ou gonflement persistants au niveau du site de la fracture. 

– Instabilité de l’articulation du genou. 

– Perte de proprioception dans la jambe affectée.  

Petite précision sur ce terme tellement incompréhensible qu’est la proprioception. C’est le sens de la position relative de ses propres parties du corps et de la force de l’effort employé dans le mouvement. Ce sens est détecté par des propriocepteurs situés dans les muscles, les tendons et les articulations. La proprioception donne à une personne la capacité de sentir et de contrôler son corps dans l’espace. Et voilà, vous êtes devenus un peu plus …savant ! 

– Mauvaise cicatrisation ou non-union du site de la fracture 

– Arthrose due à des lésions du cartilage. 

– Infection au niveau du site de la fracture 

– Lésion nerveuse. 

– Lésion des vaisseaux sanguins 

– Marche altérée avec une mauvaise qualité de vie associée. 

En conclusion, les fractures de la rotule sont des blessures sérieuses qui nécessitent une évaluation et un traitement attentif. Le type de traitement nécessaire dépend de la gravité de la fracture et de la cause sous-jacente. Une intervention chirurgicale est assez souvent nécessaire pour réparer la fracture et rétablir une fonction normale. La rééducation est également importante pour aider à rétablir la force et la souplesse de l’articulation du genou. Avec des soins et une kinésithérapie appropriée, un rétablissement complet est largement envisageable. 

Le patient va souvent reprendre une vie normale entre 3 à 6 mois. 

Pour les patients ayant eu des complications, ce délai peut être plus long. Et si les complications sont définitives, comme par exemple l’arthrose, cela devient un tout autre problème.  

Pour finir, je vais quand même vous parler un peu de prévention. 

La meilleure façon de prévenir une fracture de la rotule est … de ne pas tomber ou subir un choc ! Wow, alors là c’est puissant comme réflexion et je suis sûr que ça vous fait une belle jambe !   

se protéger pour éviter une fracture de la rotule

Pour être un peu plus sérieux, il faut prendre des mesures pour protéger l’articulation du genou. Portez un équipement de protection lorsque vous faites du sport à risque (roller, VTT, hoquet …) ou que vous pratiquez d’autres activités qui mettent le genou en danger. De plus, maintenez l’articulation du genou forte et souple en faisant régulièrement de l’exercice. 

Je reviens sur ma petite blague précédente… mais qui n’est peut-être autant une blague que ça ! En fait, les fractures de la rotule concernent souvent les sportifs…mais aussi les gens âgés. Et eux, doivent être un peu dans l’obsession de ne pas tomber. C’est vrai pour la rotule, mais aussi pour toutes les autres parties du corps.

Article écrit le 3 janvier 2023 par Docteur Santé.

Cette page médicale est une source d’information comme bien d’autres et ne détient pas forcément la vérité absolue. Si cette page répond à des questions que vous vous posez, il est impératif cependant d’en parler secondairement à un médecin pour qu’il vous confirme et vous explique vos problèmes médicaux et leurs prises en charge. Internet est sans doute une source d’information très précieuse pour vous, mais seul un médecin (médecin traitant ou spécialiste) peut faire la part des choses et vous soigner correctement.