Aller au contenu
Accueil » Articles Santé » Hernie hiatale symptôme

Hernie hiatale symptôme

schema hernie hiatale

Introduction sur la hernie hiatale

Définition

La hernie hiatale est une pathologie très, très fréquente en médecine générale et en médecine tout court.  Avant de parler de hernie hiatale et de ses symptômes, il faut en donner une définition.

Tout le monde ou presque a déjà entendu parler de cette maladie bizarre. Mais au final peu de personne sont capables de décrire cette pathologie.  Par contre, elles connaissent très bien la hernie hiatale par le symptôme, et nous y reviendrons plus tard car c’est le sujet de cet article.

Une hernie hiatale correspond au passage d’une portion de l’œsophage à travers le hiatus œsophagien. Voilà, à peine commencé et déjà un terme médical incompréhensible !

L’œsophage est en quelque sorte un tuyau qui mène les aliments et les boissons de la bouche ou plus exactement du pharynx (gorge en français) à l’estomac. Et le hiatus œsophagien est un orifice situé dans le diaphragme (muscle séparant le thorax et l’abdomen et ayant un rôle majeur dans la respiration) qui permet de faire passer l’œsophage du thorax vers l’abdomen.

Avant de parler de symptôme et hernie hiatale, il serait intéressant de connaître l’origine de cette maladie.

origine hernie hiatale

Origine de la hernie hiatale

En fait c’est une maladie très mystérieuse. On sait que l’âge joue un rôle important, ainsi que l’obésité, le tabagisme et que les femmes sont plus touchées. Mais des hommes maigres, jeunes et ne fumant pas peuvent aussi être victimes de cette pathologie. Donc ce n’est pas si simple.

De plus, en cas de hernie hiatale, il peut y avoir peu ou pas de symptôme. Il peut y avoir aussi une grosse symptomatologie. Cela ne dépend pas de la taille de cette hernie hiatale, ou diaphragmatique. 

Oups, pourquoi compliquer les choses en parlant de hernie diaphragmatique ?

En fait cela ne sert que si votre médecin veut utiliser un vocabulaire savant. Il peut utiliser ce terme de hernie diaphragmatique pour brouiller les cartes… Non, trêve de plaisanterie, ce terme de hernie diaphragmatique signifie en clair que le diaphragme présente un orifice qui s’élargie trop ou présente un nouvel orifice qui laisse passer un organe ou un viscère présent dans l’abdomen (intestin, œsophage, foie …) vers le thorax.

Pour finir, il existe deux principales catégories de hernie hiatale :

  • Hernie hiatale par glissement, qui est la plus fréquente.
  • Hernie hiatale para-œsophagienne.

Symptomatologie de la hernie hiatale

Généralités

Pourquoi symptôme au singulier pour parler de la hernie hiatale ?  Il y a en fait plusieurs symptômes possibles dans la hernie hiatale mais un symptôme prédomine. C’est celui du reflux gastro-œsophagien.

Avant de détailler le reflux gastro-œsophagien (RGO pour les intimes), voici une liste, non exhaustive, des symptômes que l’on peut retrouver associés à une hernie hiatale :

  • Reflux gastro-œsophagien 
  • Pyrosis
  • Toux chronique
  • Maux de gorge
  • Enrouement
  • Epigastralgies
  • Mauvais gout dans la bouche
  • Œsophagite
  • Douleurs thoraciques
  • Éructation
  • Ballonnements et pesanteur
  • Dysphagie (gêne à la déglutition)
  • Anémie
  • Asthénie
  • Thrombose veineuse
  • Hématémèse
  • Dyspnée
  • Douleurs et intenses de l’estomac avec vomissements ( torsion )
  • Occlusion intestinale par volvulus gastrique
  • Sténose de l’œsophage
  • Cancer

Le reflux gastro-oesophagien

schéma reflux gastro-œsophagien

Le reflux gastro-œsophagien est le symptôme principalement retrouvé dans la hernie hiatale.  10 % de la population souffre de ce symptôme lié à la hernie hiatale.

Le suc gastrique (ou le contenu gastrique plus simplement) est un liquide très acide (à peu près équivalent au pH de l’acide chlorhydrique, c’est vous dire !). Ce dernier, donc très acide, va remonter vers la bouche en passant par l’œsophage. Ces organes ne sont pas du tout, mais alors pas du tout prévus pour supporter le passage d’un liquide acide.

Par conséquent, cette acidité qui remonte va entrainer des symptômes évocateurs de RGO (reflux gastro-œsophagien je vous le rappelle).  La hernie hiatale et son symptôme de RGO se manifesteront de plusieurs façons.

Il s’agira de pyrosis. Un terme compliqué qui veut dire tout simplement une brulure, ou plutôt une sensation de brulure dans le thorax. Ce pyrosis, est plus fréquent en post-prandial, c’est à dire qu’il survient après le repas. Il est également plus fréquent en position allongée ou quand on se penche en avant. Ceci est dû aux lois de la gravité.

En effet, le liquide venant de l’estomac aura plus de facilité pour remonter s’il y a moins de pente. Ce pyrosis pourra aussi s’accompagner de régurgitations acides (et parfois alimentaires). Quand on parle de régurgitation, cela veut dire que l’on a physiquement quelque chose de concret dans la bouche (un liquide acide ou des aliments déjà avalés et qui sont remontés de l’estomac à la bouche).

Le patient souffrira également régulièrement d’épigastralgies. Ce terme compliqué veut dire tout simplement avoir des douleurs à l’estomac, et plus exactement des brulures.

La toux

Le reflux gastro-œsophagien pourra également se manifester par un enrouement, par des maux de gorge et par une toux chronique. En effet, le contact entre l’acide et le pharynx ou le larynx provoque une irritation et les symptômes évoqués. 

En ce qui concerne la toux, c’est souvent une histoire de fou. La toux chronique est un motif fréquent de consultation en médecine générale. Les grandes causes sont les infections, les tumeurs bronchiques, l’asthme et les allergies, les effets secondaires à certains médicaments, le tabagisme… et le reflux gastro-œsophagien.

Quelques fois, le médecin, après avoir éliminé certaines causes de toux, va vous poser comme question : Avez-vous mal à l’estomac ? Ressentez-vous des douleurs acides qui remontent vers la bouche ? Et vous vous dîtes que votre médecin est un peu bizarre ou alors qu’il a fumé quelque chose….

Et ben non, il n’est pas fou! Il pense juste que vous souffrez peut-être de RGO et que c’est ce qui provoque votre toux chronique.

En effet, quand l’acide remonte de l’estomac vers le pharynx et la bouche, quelque fois, une partie du liquide acide redescend vers le larynx puis plus bas vers les voies respiratoires. Et si les voies respiratoires sont malmenées par l’acidité, elles réagissent en provoquant la toux d’irritation. 

Autres symptômes

reflux gastro œsophagien

Autres symptômes de hernie hiatale : Mauvais gout dans la bouche, éructation, ballonnements et pesanteur, dysphagie (gêne à la déglutition), anémie, asthénie, thrombose veineuse, hématémèse, dyspnée.

Toutes ces possibilités sont fréquentes mais peuvent arriver parfois. Eructation veut dire roter en bon français. L’asthénie veut dire fatigue. Thrombose est synonyme de caillot dans une veine. Hématémèse est moins sympathique car cela veut dire que l’on vomit du sang (rien que ça …!). Et pour finir dyspnée signifie être essoufflé.  Et oui, nous les médecins avons toujours des termes savant. Il faut vous y faire ! Mais soyez rassurés, j’en serai toujours le traducteur.

Complications de la hernie hiatale

Et pour clôturer tout ça, nous allons finir par le plus embêtant. C’est à dire les complications de la hernie hiatale et de son symptôme majeur qu’est le RGO.

L’œsophagite est une des complications fréquentes mais qu’il ne faut surtout pas laisser évoluer car elle peut donner des choses méchantes comme une sténose de l’œsophage et encore plus méchant un cancer de l’œsophage.

Et ce cancer ne devrait jamais avoir lieu, car si l’on traite correctement le reflux gastro-œsophagien, c’est une maladie que l’on ne devrait pas voir. En effet, le ou les traitements sont vraiment très efficaces (mesures hygiéno-diététiques, les antiacides et dans de rares cas la chirurgie).

De façon plus anecdotique, on peut avoir une occlusion intestinale par volvulus gastrique qui se manifeste par des douleurs intenses de l’estomac avec vomissements (torsion de l’estomac). Anecdotique car cela est rare.

Conclusion de la hernie hiatale

Le symptome principal de la hernie hiatale est, comme je vous l’ai dit, le reflux gastro-œsophagien (RGO).

Hernie hiatale et RGO sont une problématique très, très et très fréquente en médecine, et encore plus en médecine générale. Il ne se passe pas un jour, ni même une demi-journée sans que je ne vois un patient qui souffre de cette pathologie.

Cette pathologie paraît simple au premier abord, mais elle est assez compliquée au final car pour la comprendre, il faut connaître un minimum l’anatomie.

Il faut saisir les concepts de sa physiopathologie : étude des troubles de fonctionnement de l’organisme au niveau de ses éléments et de ses fonctions. Et au niveau de ses mécanismes cellulaires, biochimiques, physiologiques et physiques, qui donnent lieu au final à une pathologie.

Il faut aborder la sémiologie (c’est l’ étude des signes et symptômes de la maladie) de ces troubles et enfin, il faut garder en mémoire que c’est une pathologie relativement bénigne si elle est prise à temps et bien soignée. Alors qu’elle peut avoir des conséquences redoutables et mêmes mortelles si elle est négligée avec en particulier le funeste cancer de l’œsophage qui est un cancer redoutable.

Donc pour conclure, la hernie hiatale est une pathologie complexe. Elle n’est pas tellement difficile à diagnostiquer car c’est surtout le symptôme qui définit une hernie hiatale. D’où l’importance d’un dialogue constructif entre le médecin et le patient. Le médecin devant poser les bonnes questions (mais c’est son boulot !), et vous le patient, vous devez vraiment tout raconter à votre médecin, même des choses qui vous paraissent insignifiantes.

Article écrit le 17 mars 2022 par Docteur santé

Cette page médicale est une source d’information comme bien d’autres et ne détient pas forcément la vérité absolue. Si cette page répond à des questions que vous vous posez, il est impératif cependant d’en parler secondairement à un médecin pour qu’il vous confirme et vous explique vos problèmes médicaux et leurs prises en charge. Internet est sans doute une source d’information très précieuse pour vous, mais seul un médecin (médecin traitant ou spécialiste) peut faire la part des choses et vous soigner correctement.