Aller au contenu
Accueil » Articles Santé » IRM des sacro-iliaques

IRM des sacro-iliaques

Pourquoi faire une IRM des sacro-iliaques ? 

appareil IRM

L’IRM des articulations sacro-iliaques visualise les articulations sacro-iliaques qui relient l’os central du sacrum aux os iliaques du bassin de chaque côté. Donc, comme vous l’avez compris, nous allons parler des atteintes des articulations sacro-iliaques, mais seulement au travers de cette belle machine qu’est l’IRM.  

Plusieurs maladies vont pouvoir altérer ces articulations sacro-iliaques. En terme médical, l’atteinte de ces articulations (il en existe une de chaque côté), s’appelle la sacro-iliite. Ce seront des maladies arthrosiques, des maladies inflammatoires, des lésions post-traumatiques… 

Mais pourquoi parler uniquement des IRM des sacro-iliaques? On utilise de nombreux examens pour diagnostiquer toutes ces maladies. Il s’agira de l’examen clinique, de la biologie, de la radiologie entre autres. Le problème est que tous ces examens ne sont pas toujours très concluants. Par contre, l’IRM des sacro-iliaques est un examen souvent très performant pour affirmer un diagnostic. 

A quoi ressemble une IRM ? 

Description de l’appareil d’IRM 

Avant de vous expliquer pourquoi l’on réalise une IRM des sacro-iliaques, je préfère que vous fassiez connaissance avec cette grosse machine. 

Une question que l’on se pose souvent est de savoir si l’on dit un ou une IRM ? En fait, IRM est le sigle de « Imagerie par Résonance Magnétique ». Donc, on dit « une IRM » car il s’agit d’un nom féminin. 

L’imagerie par résonance magnétique (IRM) est une technique d’imagerie médicale qui utilise un champ magnétique et des ondes radio. Des ordinateurs gèrent le champ magnétique et les ondes radios afin de créer des images détaillées des organes et des tissus de votre corps. 

De grands aimants en forme de tube, composent la plupart des appareils d’IRM. 

Pour réaliser l’examen, il faut s’allonger dans la machine. Le champ magnétique produit, réaligne temporairement les molécules d’eau de votre corps.  

Les ondes radio vont faire en sorte que ces atomes alignés produisent de faibles signaux. La machine utilisera ces signaux pour créer des images IRM en coupe transversale. Le résultat obtenu sera un peu comme les tranches d’un pain. 

L’appareil d’IRM peut également produire des images en 3 dimensions. On pourra visualiser ces images 3D sous différents angles. 

De nouveaux appareils d’IRM existent maintenant. Leurs particularités est d’être « ouverts ». Ils seront beaucoup moins stressants pour les patients claustrophobes. 

Certains patients sont incapables de réaliser une IRM classique fermée. Et ceci, même en prenant un comprimé de Lexomil en entier. C’est vous dire ! C’est une situation que je rencontre fréquemment. En plus, le patient peut également être en position semi-assise ce qui est plus confortable. Les IRM ouvertes peuvent également accueillir des patients plus grands ou plus lourds qui auraient des difficultés à s’installer confortablement dans un IRM tunnel conventionnel. 

patient faisant une IRM

A quoi sert la réalisation d’une IRM ? 

L’IRM est un examen radiologique incroyable. Il est non invasif, c’est à dire qu’on ne rentre rien dans votre corps. Sauf parfois si l’on injecte un produit de contraste (avec une perfusion), mais c’est tout !  L’IRM permet de visualiser en détail vos organes, vos tissus et vos différents os. Elle produit des images à haute résolution de l’intérieur du corps qui aident à diagnostiquer énormément de problèmes. 
L’IRM concernera le cerveau et la moëlle épinière. On pourra aussi réaliser des IRM fonctionnelles du cerveau. Cela permet de voir si une partie du cerveau ne fonctionne plus correctement. 

On réalisera aussi des IRM pour le cœur et les vaisseaux sanguins. Tous les organes internes seront aussi concernés (reins, foie, vésicule biliaire, pancréas, utérus, prostate, rate, ovaires…). L’IRM peut également être un complément d’une mammographie pour le dépistage des cancers du sein. 

L’IRM visualise aussi très bien les os et les articulations. C’est d’ailleurs pour ça que l’on parle dans cet article de l’IRM des sacro-iliaques ! 

Les articulations sacro-iliaques 

schéma os du bassin féminin

L’articulation sacro-iliaque est une articulation synoviale formée entre l’ilion (aile iliaque) et le sacrum. Une articulation synoviale est composée d’une cavité articulaire et d’une membrane synoviale. Les articulations sacro-iliaques gauche et droite, avec la symphyse pubienne et l’articulation sacro-coccygienne, constituent les articulations de la ceinture pelvienne. Les articulations sacro-iliaques relient les os de la hanche de manière postéro-latérale, tandis que la symphyse pubienne les relie de manière antérieure. 

La principale fonction de l’articulation est de supporter le poids du squelette axial (colonne vertébrale) et de le transférer aux os de la hanche. Le poids peut ensuite être réparti sur les deux fémurs en position debout, ou sur les os ischiatiques en position assise. 

Tout cela doit être bien solide car les forces exercées sur ces deux articulations sont énormes. En effet, les articulations sacro-iliaques doivent répartir les charges entre les membres inférieurs et la colonne vertébrale. Elles sont soutenues par des ligaments solides qui s’étendent autour de l’arrière du bassin. Les muscles fessiers et piriformes contribuent également à renforcer l’articulation.  

Les articulations sacro-iliaques sont donc des articulations complexes. En cas d’atteinte de ces articulations, une IRM des sacro-iliaques sera souvent pertinente. 

Quelles sont les affections qu’une IRM des sacro-iliaques peut détecter ?

resultats IRM

L’atteinte de l’articulation sacro-iliaque (ou sacro-iliite) est due à des atteintes arthrosiques, des maladies inflammatoires, des lésions consécutives à des traumatismes… 

Plusieurs symptômes vont vous amener à consulter un médecin. Et ce dernier pourra alors prescrire une IRM des sacro-iliaques pour préciser les causes de vos douleurs. Ceci est surtout vrai si les examens plus classiques non pas été contributifs (radios, scanner, biologie…). 

Quels sont les principaux symptômes d’une atteinte des articulations sacro-iliaques ? 

symptome ateinte des articulations sacro-iliaque

Les principaux symptômes sont : 

  • Douleur dans le bas du dos, 
  • Douleur, engourdissement, picotement et faiblesse dans les membres inférieurs, 
  • Douleur au niveau du bassin et du fessier, 
  • Douleur au niveau de la hanche et du bassin, 
  • Sensation d’instabilité des jambes, 
  • Troubles du sommeil dus à la douleur, 
  • Modes d’assise perturbés. Incapacité à rester assis pendant de longues périodes, et à rester en position assise sur un même côté, 
  • Assise douloureuse, 
  • Douleurs lors des déplacements de la position assise à la position debout, 
  • Montée d’escaliers douloureuse. 

Quelles sont les principales maladies pouvant être détectées par une IRM des sacro-iliaques ? 

Dysfonctionnement de l’articulation sacro-iliaque 

Une IRM de l’articulation sacro-iliaque peut révéler les premiers stades d’une inflammation des articulations qui ne seraient pas visibles sur une radiographie. La dysfonction sacro-iliaque est causée par un mouvement excessif ou insuffisant de l’articulation. Cette dernière ne bouge généralement que très peu. Les causes peuvent être des chutes ou des accidents de voiture, des infections, l’arthrose et des lésions des ligaments pendant la grossesse. On pourra aussi avoir une arthrite inflammatoire (voir ci-dessous). 

dysfonctionnement de l'articulation sacro-iliaque

Spondyloarthrite axiale (ou spondyloarthropathie)

La spondyloarthrite axiale (également appelée AxSpA) est une forme d’arthrite rhumatismale inflammatoire qui peut provoquer des douleurs et des raideurs dans les articulations sacro-iliaques. Des douleurs peuvent également être présentes dans d’autres zones de la colonne vertébrale, ainsi que dans d’autres articulations. L’inflammation est visible sur une IRM des sacro-iliaques mais pas sur une radiographie. L’inflammation des enthèses (où les tendons et les ligaments s’attachent à l’os) est très fréquente dans cette affection. 

Le type d’arthrite inflammatoire le plus connu est la spondylarthrite ankylosante

Cette maladie touche principalement la colonne vertébrale mais aussi les articulations sacro-iliaques. Les symptômes de la spondylarthrite ankylosante comprennent une douleur et une raideur qui ne s’améliorent pas avec le repos, mais qui s’améliorent avec l’exercice. Il y a aussi une douleur dans la région des fesses et une douleur lombaire qui vous réveille la nuit. La maladie se déclare beaucoup plus tôt que l’arthrose. Les symptômes apparaissant chez les personnes d’une vingtaine d’années ou plus tôt. Dans les derniers stades de la maladie, de l’os nouveau se développe entre les vertèbres, de sorte qu’elles fusionnent, ce qui entraîne des douleurs et une restriction des mouvements. L’IRM des sacro-iliaques a une place capitale pour le diagnostic de cette maladie. 

Arthrite psoriasique

C’est un type d’arthrite inflammatoire pouvant causer des dommages aux articulations. Le rhumatisme psoriasique est associé à une maladie de la peau qu’on appelle le psoriasis. Le psoriasis provoque des plaques rouges, surélevées et squameuses, qui peuvent provoquer des démangeaisons et des douleurs.  

On pense qu’une hyperactivité des cellules du système immunitaire provoquerait les symptômes. Cette hyperactivité du système immunitaire accélèrerait le processus de remplacement des cellules de la peau. 

Il faut habituellement 21 à 28 jours pour remplacer toutes les cellules de la peau. Dans le cas du psoriasis, elles sont remplacées en seulement quelques jours. 

Une atteinte de l’articulation sacro-iliaque est retrouvée entre 35 à 75 % des patients atteints de rhumatisme psoriasique (selon les études). L’IRM des sacro-iliaques diagnostique nombre de ces cas. 

Conclusion 

L’IRM des sacro-iliaques est donc un examen très précieux concernant les maladies des articulations sacro-iliaques. Ces maladies sont loin d’être rares. 

C’est un examen indolore, facile à réaliser, et surtout très rentable pour le diagnostic de sacro-iliite. Cet examen est rentable de par le fait qu’assez souvent, d’autres examens précédemment réalisés sont négatifs. 

J’ai donc écrit cet article pour vous informer pourquoi et quand votre médecin peut vous prescrire une IRM des sacro-iliaques. Mais rassurez-vous, cet examen n’est pas synonyme de gravité. Par contre, il est très performant pour diagnostiquer certaines atteintes des articulations-sacro-iliaques. 

Article écrit le 3 juin 2022 par Docteur Santé

Cette page médicale est une source d’information comme bien d’autres et ne détient pas forcément la vérité absolue. Si cette page répond à des questions que vous vous posez, il est impératif cependant d’en parler secondairement à un médecin pour qu’il vous confirme et vous explique vos problèmes médicaux et leurs prises en charge. Internet est sans doute une source d’information très précieuse pour vous, mais seul un médecin (médecin traitant ou spécialiste) peut faire la part des choses et vous soigner correctement.